Les recettes de L'Olivetta

PARMIGIANA

Aujourd'hui j'ai profité des dernières aubergines et tomates de mon jardin pour me régaler...

Et je re-poste un ancien article...

La Parmigiana est le plat le meilleur au monde…du moins pour mon palais ! C’est un plat très long à faire et très lourd, coté estomac : ce sont les raisons qui me le font préparer maximum 2 fois par an.

 

Ingrédients pour 4 personnes :

 

Préparation :

  • Versez dans un bol la sauce tomate « paysanne »  et ajoutez l’Origan, l’ail émincé, une pincée de sel et 1 cuillère à soupe d’ Huile d’olive vierge extra .
  • Tranchez par la longueur les aubergines ;
  • Battez les œufs (2-3) et ajoutez une pincée de sel ;
  • Versez de la farine dans une assiette et panez les tranches d’aubergines : passez-les d’abord dans la farine, ensuite dans l’œuf et enfin à nouveau dans la farine ;
  • Versez l’Huile d’olive vierge extra  dans une poêle, afin de pouvoir y frire les aubergines (2-3 cm) ;
  • Quand l’Huile d’olive vierge extra  est chaud, disposez dans la poêle les tranches d’aubergine panées ;
  • Frire les deux coté, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées, puis les disposer sur du papier essuie-tout, afin de permettre d’absorber une partie de l’huile ;
  • Entre temps, coupez en petits cubes (environ 0,5 cm) la scamorza ;
  • Versez sur le fond d’un plat de four de la sauce tomate précédemment préparée ;
  • Disposez-y les tranches d’aubergine frites et couvrez le tout avec de la sauce tomate, de la mozzarella et de la saucisse perche, puis répétez pendant 3-4 étages, sauf pour la couverture ou vous couvrirez seulement de sauce tomate et mozzarella ;
  • Servez tiède.

Plat Parmigiana.jpg

 

Petite histoire de la Parmigiana…il y en a peut-etre pas une seule “vrai” !

Premier fait : l’aubergine arrive en Europe de l’Asie, grâce aux marchands arabes dans le moyen âge, mais elle sera utilisée surtout à partir du XVIII siècle ;

Deuxième fait : la tomate arrive en Europe après la découverte de l’Amérique, elle aussi sera utilisée à partir du XVIII siècle ;

Troisième fait : l’étymologie de la parole « parmigiana » peut dériver du mot « aubergine » en arabe ("patlican"), du patoi sicilien parmiciana (les morceaux de bois qui composent les volets et qui donc rappellent la façon de faire la parmigiana : a étage superposés), de la présence du fromage parmesan (personnellement, je crois moins à cette option, car le parmesan n’est vraiment pas l’ingrédient principal de ce met) ;

Quatrième fait : la parmigiana a une forte ressemblance avec la Moussaka grecque, qui, apparemment, a des origines du Moyen Orient ;

Cinquième fait : « alla parmigiana » (à la parmesanne) est une façon de définir un plat qui est créé sur la base de la superposition de plusieurs éléments (non identifiés).

Mes conclusions ?

Comme beaucoup de sujets qui concernent la culture, il n’y a rien de sur, rien de vrai, rien de certain.

MAIS j’aime pouvoir penser que ce met c’est un plat de chez moi, qui me rappelle les fêtes en famille et donc la chaleur de celles-ci.

Sentir l’appartenance d’un plat c’est comme sentir l’appartenance à un Pays, une ville, une Région : ils ne vous appartiennent pas, mais vous vous y sentez chez vous, et c’est la meilleure des émotions qu’en être humain puisse sentir, surtout, s'il en est loin !

 



21/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres